514-318-0386

info@perlainc.com

620 Cathcart, suite 1063

Montréal, Qc, H3B 1M1

  • Facebook Social Icône

© 2018 Grossiste en perles Perla inc

***Notez que nos produits ne sont vendus qu'aux joailliers, bijouteries et artisans

Glossaire

 

A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z

 

A

 

Abalone : Perles naturelles se formant dans le mollusque Haliotis. Ces perles ont généralement une iridescence bleu tout en ayant une forme de corne.

 

Akoya: Nom japonais provenant de akoya-gai donné aux perles cultivées provenant du mollusque Pinctada fucata martensii. Elles sont reconnues pour leur lustre et leur qualité exceptionnelle.

 

Aragonite: Forme cristalline naturelle du carbonate de calcium. L’aragonite est l’une des composantes de la nacre de perle.

 

 

B

 

Baroque : Terme utilisé pour qualifier les perles de formes irrégulière ou asymétrique.

 

Biwa, perle: Perle cultivée à partir du mollusque Hyriopsis schlegeli dans le lac Biwa au Japon. Ce terme est souvent incorrectement utilisé pour décrire certaines perles d’eau douce.

 

Blanchiment : Un traitement communément appliqué à la majorité des perles Akoya et des perles d’eau douce. Il est également occasionnellement utilisé avec les perles des mers du Sud et les perles de Tahiti.

 

Bouton, perle : Terme utilisé pour qualifier les perles ayant une forme de dôme avec un côté plat.

 

 

C

 

Conchyoline : Substance organique agissant comme une colle pour lier le calcite et les cristaux d’aragonite de la nacre de la perle.

 

Carbonate de calcium : L’élément principal composant les perles (CaCO3)

 

Cerclé : terme définissant les rainures ou les anneaux présents sur la perle qui peuvent en modifier la forme de façon minime à très prononcés.

 

Conche, perle de : Perle non nacrée de couleur rose à rose orangé produite par le coquillage Lobatus gigas. Ces perles ont une très grande valeur due à leur rareté et le fait qu’elles ne peuvent pas être cultivé. Aussi connue sous le nom de perles de lambi, les plus recherché présenteront un motif de flamme à la surface.

 

Cortez, perle de : Nom commercial donné aux perles d'eau salées cultivées dans le Golf de Californie, également appelé Mer de Cortez. Ces perles foncées, présentant une grande gamme de couleurs naturelles d'iridescences, sont très dispendieuses dû à leur grande rareté. Seulement une dizaine de collier de ces perles sont produits chaque année.

 

Culture, perle de : Terme générique pour identifier les perles produites suite à l’intervention humaine d’une insertion d’un noyau ou d’un greffon dans un mollusque d’eau douce ou salé.

 

 

D

              

Dureté : La dureté d’une perle varie entre 3,5 et 4,5 sur l’échelle de dureté Mohs.

 

 

E

 

Eau douce, perle d’ : Terme générique utilisé pour qualifier toutes les perles développées dans un mollusque vivant dans un environnement non salé.

 

Eau salé, perle d’ : Terme générique utilisé pour qualifier toutes les perles développées dans un mollusque vivant dans un environnement salé.

 

 

G

 

Génération (première, deuxième, troisième, quatrième) : Ce terme utilisé autant pour les perles d’eau douce que d’eau salé, définit si la perle fut la première développé dans un mollusque ou si elle est fut développé dans le même organisme duquel une autre génération de perle avait déjà été retirée du mollusque.

 

Greffon : Terme représentant l’élément inséminé dans le mollusque pour activer le processus de production de la perle.

 

 

H

 

Hybride, mollusque : Variété de mollusques créés par le croisement de diverses variétées de mollusques pour obtenir un mollusque capable de produire un type de perle particulier.

 

 

I

 

Irradiation : Traitement parfois appliqué à certaines perles de culture consistant à les exposer à des rayons gamma dans le but de modifier la couleur de la nacre des perles. Le changement se produits par une modification chimique du manganèse contenu dans le nacre de la perle.

 

Iridescense : Propriété de la perle de changer de couleur selon l’angle de vue ou de la lumière.

 

 

K

 

Kasumiga : Perle de culture d'eau douce japonaise avec noyau qui tiennent leur nom du lac Kasumi-ga-ura au Japon. Les perles proviennent d'un croisement de deux type de mollusque d'eau douce et elles sont reconnues pour leur couleur et leur iridescence hors du commun. La majorité de ces perles perles sont maintenant cultivées en Chine et souvent vendues sous l'appelation "Kasumi pearl", "Kasumiga like" ou "Ming pearl".

Keshi : Terme japonais signifiant « graine de pavot ». Les keshis sont de petites perles baroques sans noyau ayant été créées par accident lors du rejet du noyau de nacre par le mollusque de l’insémination d’un greffon lors de la culture de perles d'eau salé. Ce terme est aussi utilisé pour qualifié la forme de certaine perles d'eau douce baroque.
 

 

 

L

 

Lustre : terme désignant la quantité et la qualité de lumière reflétée par la surface et les différentes couches de nacre. Le lustre est un facteur important de la valeur et la qualité d’une perle.

 

 

M

 

Mabe : Type de perle construite (assemblé) à partir d'un dôme de nacre coquillière rempli de résine, de plastique ou de cire et fermé à l'arrière d'une autre pièce de nacre de manière à former une demi-perle. Elles peuvent être cultivées dans tous les types de mollusque perlier, bien que plus fréquents dans les huîtres à lèvres noires et à lèvres argentées. Aussi parfois surnommées  ''Doublet de perles de culture'', ces perles sont très fragiles. La couche de nacre utilisée est plus ou moins épaisse et peut se fissurer suite à un choc. Leur utilisation sur des bagues ou des bracelets est donc déconseillée.

 

Melo, perle : Perle naturelle, de couleur jaunâtre, non-nacré, trouvée dans le coquillage melo melo.

 

Mers du Sud, perle des : Terme représentant autant les perles naturelles que de culture produite par le mollusque Pinctada maxima. Elles sont généralement de couleur blanche, argentée ou dorée.

 

 

N

 

Nacre : Revêtement intérieur des mollusques à l’apparence brillant. La nacre est aussi la composante extérieure de la perle. Connu en  anglais sous le terme « mother-of-pearl ».

 

Nucléus/noyau : Terme représentant l’élément inséré dans la perle pour démarrer la production d’une perle, souvent une bille de nacre.

 

 

P

 

Peacock : Terme utilisé pour qualifier une couleur naturelle particulière de perle de tahiti variant du vert-gris foncé au bleu-gris en passant par des teintes rosâtres et violacé. On utilise aussi ce terme pour qualifié la couleur foncé obtenue lors de l'irradiation de perles d'eau douce, pouvant présenté des reflets vert, bleuté ou rougeâtre.

 

Polissage : Action de polir la perle pour en améliorer le lustre.

 

 

R

 

Riz, perle de : Terme qualifiant des perles d’eau douce ayant la forme et une surface rappelant la surface du riz.

 

Ronde : Qualificatif d’une perle dont le diamètre ne varie en aucun endroit de plus de 2%.

 

 

T

 

Tahiti, perle de : Perles produites en Polynésie française dans un environnement d’eau salée par le mollusque Pinctada margaritifera. Elles sont de couleurs foncés pouvant varier du gris très foncé (presque noir) à des teintes de gris pâles en passant par toutes les gammes de couleurs rencontré dans la couleur Peacock (vert, pistache, aubergine)

 

Teinture  : Méthode utilisée pour changer la couleur naturel d’une perle à l’aide de différents procédés de teinture. En général, les perles sont d’abord percées, puis plongées dans une solution de teinture liquide, qui sous pression sera absorbée par l'ensemble de la perle qui possède une texture poreuse. Une perle teinte qui serait tranchée en deux présenterait donc la même couleur à l'intérieur qu'à l'extérieur. Ce traitement est donc stable.